Tout savoir sur les règles de stationnement au Maroc

règles de stationnement des voitures au maroc

Si vous partez à la découverte du Maroc en voiture, n’oubliez pas que vous devez absolument respecter le code de la route

Dans cet article, vous saurez tout sur les règles de stationnement au Maroc.

L’arrêt et le stationnement d’un véhicule au Maroc

Comme dans les autres pays du monde, le Maroc possède son propre code de la route, avec des règles à respecter. Le fait de s’arrêter ou de stationner sur la chaussée est strictement encadré par le code de la route afin de ne pas gêner la circulation des autres usagers.

L’arrêt d’un véhicule au Maroc

Par rapport à l’arrêt, en tant que conducteur, vous pouvez immobiliser temporairement votre voiture sur la route dans les cas suivants :

  • Laisser monter et descendre des personnes.
  • Charger et décharger des marchandises.

En tant que conducteur, vous devez rester au volant de votre voiture.

Le stationnement d’un véhicule au Maroc

Contrairement à l’arrêt, le stationnement doit prendre en compte des panneaux de signalisation. Voici un récapitulatif des différents panneaux de stationnement au Maroc :

  • Le panneau 328.1 : le stationnement est interdit, par contre, l’arrêt est quant à lui autorisé.
  • Le panneau 328.2 : le stationnement et l’arrêt sont strictement interdits. Cette signalisation démarre à partir du panneau, et elle s’arrête à la prochaine intersection.
  • Le panneau 328.3 : le stationnement est interdit du 1er au 15 du mois. Cette signalisation démarre à partir du panneau, du côté implanté, et elle s’arrête à la prochaine intersection.
  • Le panneau 328.4 : le stationnement est interdit du 16 au 31 du mois. Cette signalisation démarre à partir du panneau, du côté implanté, et elle s’arrête à la prochaine intersection.
  • La ligne jaune continue : le stationnement et l’arrêt sont strictement interdits le long d’un trottoir dont la bordure est peinte en jaune de façon continue.
  • La ligne jaune discontinue : le stationnement est interdit, par contre, l’arrêt est quant à lui autorisé le long d’un trottoir dont la bordure est peinte en jaune de façon discontinue.
  • La ligne jaune discontinue espacée du bord du trottoir: le stationnement est interdit, l’arrêt est autorisé le long du trottoir, mais une distance d’au moins 10cm doit être respectée entre le véhicule et le bord extérieur de la ligne.
panneaux de stationnement Maroc
Les panneaux de stationnement au Maroc
marquage au sol stationnement maroc
Marquage au sol du stationnement au Maroc

Ces panneaux et marquages au sol sont ceux que vous retrouverez dans de nombreuses villes au Maroc. Rappel, n’oubliez pas de respecter le code de la route, car cela garantit votre sécurité et celle des autres conducteurs.

Tout savoir sur les tarifs de stationnement au Maroc

Si vous souhaitez vous arrêter pendant plusieurs minutes, voire plusieurs heures au Maroc, vous devez vous garer sur une place de parking. Voici une grille des tarifs en fonction de votre véhicule :

  • 2 Dirhams pour les bicycles, motorisés ou non.
  • 3 Dirhams pour les véhicules de tourisme
  • 5 Dirhams pour les camions
À lire aussi  Qu'est-ce qui provoque l'allumage du témoin lumineux de vidange d'huile ?

Si vous ne respectez pas ces règles, vous devrez payer une amende qui est au minimum à 150 Dirhams, soit 15 euros.

En outre, rappelez-vous que les routes au Maroc sont bien différentes de celles qui se trouvent en France. Pour votre sécurité et celle des autres usagers, n’abusez pas sur la vitesse. D’ailleurs, en cas de contrôle de police, vous pourrez aussi perdre des points sur votre permis de conduire.

Éviter les stationnements ou arrêts dangereux

Au Maroc, il est important de connaître les règles spécifiques concernant le stationnement et l’arrêt. En effet, il existe de nombreuses situations de stationnement dangereuses qui peuvent entraîner des accidents ou des dommages. Certaines de ces situations dangereuses sont énumérées dans le code de la route marocain et comprennent le stationnement dans les virages, la circulation centrale à sens unique, les pistes cyclables à double sens, les tunnels et les pistes souterraines, les rails de tramways et les intersections, les voies ferrées et les sommets des côte . En respectant les règles spécifiques à chacune de ces situations dangereuses, vous pouvez contribuer à éviter les accidents et les dommages.

Les zones de stationnement interdites dans la ville sont très strictes. Il y a un minimum absolu de 5 mètres à respecter autour des croisements en ville, et s’il y a une voie de tramway ou une voie ferrée qui serait alors encore plus dangereux, cette distance est augmentée à 12 mètre !

Éviter les stationnements ou arrêts gênants

Comme tout conducteur au Maroc le sait, il existe certains endroits où il est tout simplement déconseillé de s’arrêter ou de se garer. Non seulement cela entrave la circulation, mais cela peut également être dangereux pour les piétons et les autres conducteurs.

Il est bien entendu gênant de stationner d’un façon qui pousse les autres automobiliste à devoir couper une ligne blanche.

Au Maroc, il existe un certain nombre d’endroits spécifiques où l’arrêt et le stationnement sont considérés comme des nuisances. Il s’agit notamment des trottoires réservés aux piétons, du côté gauche des pistes cyclables à double sens, des voies réservées aux taxis, aux bus et aux vélos, devant l’entrée des bâtiments, les espaces réservés au stationnement des véhicules de livraison, devant les panneaux de stationnement interdit, devant un feu tricolore, à l’entrée d’un parking ou encore devant une bouche d’incendie, afin de garder son accès facilité aux pompiers.

En évitant ces zones, les conducteurs peuvent contribuer à la fluidité et à la sécurité de la circulation.