Découvrez les différentes options pour savoir si une voiture est à la fourrière à Paris

savoir si voiture est fourriere paris

Pour stationnement gênant, expiration du contrôle technique ou non paiement d’une amende, votre voiture peut être emmenée à la fourrière de Paris sans votre connaissance. Vous allez trouver votre place de parking vide, sans trop comprendre ce qui s’est passé. Heureusement pour nous, il existe diverses façons de découvrir si votre véhicule est à la fourrière à Paris. Autrefois, il fallait patienter le temps de recevoir un courrier stipulant que votre voiture est à la fourrière. Mais aujourd’hui, il existe des manières plus modernes pour le vérifier. Dans cette revue, nous allons vous expliquer comment vérifier facilement et rapidement si votre voiture a été prise à la fourrière sur Paris.

Quelles sont les solutions pour vérifier si un véhicule est à la fourrière ?

Si vous vous apercevez que votre véhicule n’est plus où vous l’aviez garé, pas de panique ! Essayez plutôt de vous rappeler si vous avez commis un délit quelconque pouvant entraîner votre voiture vers la fourrière de Paris. Pour écarter le vol, vous devez d’abord vérifier si votre véhicule a été pris par la police. On ne pense pas toujours à cette hypothèse, et pourtant, cela peut arriver plus souvent qu’on ne le croit.

Par ailleurs, il faut savoir que les autorités ne vous préviendront pas de l’entrée à la fourrière de votre véhicule qu’après une durée de 5 jours, après ce délai, une lettre recommandée vous sera transmise à votre domicile. Celle-ci va contenir l’adresse de la fourrière, la raison pour laquelle votre véhicule a été pris ainsi que la procédure à suivre pour le récupérer. Par ailleurs, si vous ne souhaitez pas patienter tout ce temps, vous avez droit à des solutions plus rapides, qui sont les suivantes :

  • se renseigner auprès des autorités : le pouvoir de déplacer votre véhicule revient aux gendarmes et aux policiers. De ce fait, il est important de se rendre auprès d’une gendarmerie ou d’un commissariat pour vérifier. Si c’est bien le cas, vous allez recevoir votre PV ;
  • utiliser la plateforme de la police : la préfecture de police a mis en place une plateforme qui permet de vérifier la présence de son véhicule au niveau de la fourrière. Cet outil est plus pratique et plus rapide ;
  • utiliser l’application mobile « la pref police » : même concept que le site de la préfecture, mais plus pratique. Cette application vous permet de localiser la fourrière où se trouve votre véhicule. Vous aurez accès à sa géolocalisation, ce qui vous permettra de vous y rendre facilement.
À lire aussi  Quels risques si nous ne changeons pas l’adresse d’une carte grise à la suite d'un déménagement ?

Comment contester une mise en fourrière ?

Que vous soyez à l’intérieur du véhicule ou pas, de nombreux incidents peuvent mener vers une mise en fourrière. Dans la plupart des cas, la voiture peut être emmenée sans la connaissance du propriétaire en cas de stationnement dangereux ou gênant. Dans les autres cas, tels que les excès de vitesse, refus de se faire contrôler ou autre infraction, l’automobiliste est déjà présent dans le véhicule. Par ailleurs, si vous estimez que votre voiture a été mise en fourrière sans raison valable, vous pouvez le contester. Pour cela, il suffit d’en informer le procureur de la république, en mentionnant le lieu de l’enlèvement.

S’il est démontré par la suite que votre véhicule a été emporté sans motif recevable, vous aurez droit au remboursement des frais de la fourrière. Néanmoins, il faudra faire votre demande dans les 6 mois qui suivront l’incident. Dépassé ce délai, vous ne serez plus en mesure de demander un remboursement ni une indemnisation pour l’enlèvement. Pour faire votre demande de remboursement, il suffit de constituer un dossier qui devra contenir une copie de la relaxe, ainsi qu’un justificatif de paiement. Ces documents devront être présentés auprès du greffe du tribunal judiciaire.