Les atouts et modalités de la reprise des véhicules d’occasion !

reprise voiture occasion - condition de reprise voiture pour achat occasion - reprise voiture concessionnaire

En moyenne, les Français changent de voiture tous les 5 ans. Le schéma classique consiste à vendre son véhicule d’occasion et en acheter un nouveau auprès d’un concessionnaire. L’inconvénient avec cette pratique est qu’elle prend beaucoup de temps.

Devenue monnaie courante lors d’un achat d’une nouvelle voiture, la reprise de véhicule d’occasion est une démarche bien plus simple, qui consiste à proposer à un professionnel automobile de vous racheter votre auto d’occasion. Ce dernier peut soit vous verser le coût d’achat en cash, soit déduire la somme en question d’un modèle neuf que vous allez vous procurer.

Reprise de véhicule d’occasion : dans quel but ?

Même si lors d’une reprise de véhicule d’occasion, le rachat se fait le plus souvent en dessous du prix auquel, la voiture en question se serait vendu de particulier à particulier, cette pratique offre des avantages non négligeables aux vendeurs.

Le principal point fort d’une reprise de véhicule réside dans la rapidité de transaction. Vous n’aurez plus à attendre des semaines, voire plus, pour trouver preneur pour votre ancienne voiture. La réponse d’une reprise auto auprès d’un concessionnaire se fait dans les 24 à 48 heures.

Côté démarches administratives, la reprise auto remporte aussi des points, car cette corvée sera à la charge du concessionnaire, ce qui vous simplifie grandement la vente de votre véhicule.

Les types de reprises de véhicule d’occasion

La reprise d’un véhicule d’occasion se fait d’un particulier à un professionnel automobile, c’est-à-dire à un concessionnaire, agent d’une marque de voiture, garagiste ou autre mandataire expert dans ce domaine, et cela, sans conditions d’achat.

On distingue deux catégories de reprises de voitures d’occasion :

La reprise sèche (sous conditions d’achat)

Dans la majorité des cas, un concessionnaire auto vous propose de reprendre votre véhicule d’occasion à condition que vous achetiez en contrepartie une de ses voitures neuves ou d’occasion. Le coût de votre ancienne automobile prendra la forme d’une remise appliquée sur le montant de la nouvelle voiture que vous allez acheter.

Pour estimer le prix de votre voiture d’occasion, le professionnel automobile prendre en compte sa cote Algus, en plus de déduire tous les frais de garantie et coûts des réparations indispensables à sa remise en état. C’est pourquoi, la reprise d’un véhicule d’occasion est rarement une bonne affaire !

À lire aussi  Reprise de voiture : comment ça marche ?

La reprise Cash (sans obligation d’achat en contrepartie)

On l’appelle reprise sèche ou reprise directe, la reprise sans obligation d’achat en contrepartie est, comme son nom l’indique, une transaction commerciale, qui consiste à vendre votre voiture d’occasion de gré à gré un professionnel automobile. Ce dernier estimera votre automobile, puis vous versera en cash son coût d’achat.

Conditions et modalités pour la reprise d’un véhicule d’occasion

Dans le cadre de l’achat d’un véhicule, les particuliers peuvent bénéficier d’une reprise de leur voiture d’occasion, peu importe sa catégorie (véhicule classique ou utilitaire), sa marque (Dacia, Renault, Citroën, etc.) ou même son âge (5, 10, 15, voire plus).

Il est à souligner que les concessionnaires auto proposent des reprises non seulement pour l’achat d’un véhicule neuf, mais aussi pour les modèles d’occasion et LOA (Leasing automobile), un peu plus abordables. Vous avez l’embarras du choix !

Concernant les conditions de reprise d’un véhicule d’occasion, celles-ci dépendent du concessionnaire auto. Ce dernier estimera la valeur marchande de votre ancien véhicule, dite « Argus », en effectuant :

  • un examen visuel du véhicule d’occasion en vente ;
  • un essai sur la route pour déceler d’éventuelles pannes ;
  • une vérification de ses références auprès de médias spécialisées (Autobiz, Eurotax, la centrale du particulier).

Toutefois, il est important de souligner que dans la majorité des cas, lors d’une reprise de voiture d’occasion, les vendeurs sont souvent déçus du montant d’achat proposé par les professionnels automobiles. Cette pratique reste tout de même très prisée, car elle permet de faire d’une pierre deux coups !