Nos conseils concernant le remplacement des amortisseurs

Il est recommandé de respecter trois règles de base lors du remplacement des amortisseurs de votre véhicule:

  • Toujours remplacer par paires d’essieux, c’est-à-dire les deux amortisseurs avant ou les deux amortisseurs arrière.
  • Utilisez des pièces de rechange de qualité d’origine.
  • Remplacer les composants auxiliaires de l’ensemble de l’amortisseur en même temps.

Toujours remplacer par paire d’essieux

Le conseil des fabricants de pièces d’origine de toujours remplacer les amortisseurs par paires d’essieux a été largement ignoré par les propriétaires de véhicules et les ateliers au fil des ans, car il a été considéré comme une stratégie visant à augmenter les ventes, le prix du changement d’amortisseurs tournant autour des 300€, pour la paire bien entendu. La réalité est que les deux amortisseurs d’un même essieu ont tendance à effectuer la même quantité de travail dans les mêmes conditions environnementales et sont soumis à un degré d’usure similaire au fil du temps.

La baisse progressive des performances d’un amortisseur avec l’usure passe généralement inaperçue pour le conducteur. Toutefois, en cas de freinage brusque ou lors de manœuvres d’évitement, il existe une différence approximative de 25 % de la force d’amortissement entre un amortisseur usé et un amortisseur neuf sur le même essieu, ce qui peut avoir des conséquences potentiellement dangereuses. La complexité croissante des nouvelles conceptions de la direction et de la suspension signifie que la minimisation de la variation des caractéristiques entre les composants à gauche et à droite est encore plus critique pour maintenir la stabilité.

Utilisez des pièces de rechange de qualité d’origine

Lorsqu’ils font de la publicité pour des amortisseurs de rechange, certains fabricants interprètent l’expression « qualité d’origine » de manière assez vague dans la description de leurs produits. Dans ce cas, il est conseillé de choisir une marque qui est réellement fournie aux constructeurs automobiles comme équipement d’usine.

Les amortisseurs d’origine peuvent avoir des spécifications différentes pour chaque taille de moteur au sein d’une même gamme de modèles de véhicules, afin de compenser les différences de poids, et ils sont parfois « à double sens » (spécifications différentes pour la gauche et la droite). En revanche, de nombreuses pièces de rechange font un compromis en couvrant une gamme entière de modèles avec la même référence d’amortisseur.

Remplacer les composants auxiliaires en même temps

Outre les nouveaux amortisseurs, il faut envisager le remplacement de trois autres éléments liés à l’amortisseur :

  • L’amortisseur de ressort, communément appelé butée
  • Le soufflet de protection, qui protège la tige de piston de l’amortisseur des débris de la route
  • La coupelle d’amortisseur (support de suspension supérieur).

Aucun travail supplémentaire n’est nécessaire pour les changer; tous ces éléments sont démontés de toutes façon pour avoir accès à l’amortisseur.

Pourquoi est-il important de remplacer ces éléments ?

Les butées de suspension sont certainement plus importantes que ne le suggère le terme de « butée » ; elles complètent la compression du ressort de l’amortisseur à un point prédéterminé pour empêcher la suspension de s’affaisser. Plus qu’un simple tampon, les propriétés des matériaux et la conception de l’amortisseur déterminent son comportement à un moment crucial où la suspension approche de sa limite de fonctionnement. C’est un élément crucial de la fonction de l’amortisseur et lorsqu’il s’use ou s’endommage, les caractéristiques de fonctionnement initiales du véhicule sont compromises.

Les fuites d’huile d’un amortisseur sont une raison courante de remplacement. Cette fuite est probablement due à la pénétration de gravillons de la route dans un soufflet fendu. Lorsqu’elles se déposent sur la tige du piston de l’amortisseur, elles abrasent le revêtement de la surface de la tige, ce qui la rend rugueuse et crée un risque de corrosion. Ce phénomène et/ou les gravillons eux-mêmes déchirent le joint de la tige de piston. Une partie de cette huile et de ces gravillons est retenue par l’amortisseur, dont la structure se dégrade ensuite et attire d’autres contaminants. La réutilisation de ce composant sur un nouvel amortisseur n’est pas recommandée pour des raisons évidentes.

Un butée d’amortisseur usée peut se séparer en plusieurs segments. Si une partie seulement de la butée est réinstallée sur le nouvel amortisseur, le ressort peut se tordre sous l’effet d’une compression extrême, transférant son énergie directement à la structure du véhicule et endommageant la coupelle de suspension ou le porte-moyeu. Des fragments d’assistant de ressort détachés peuvent également se coincer entre la tige de piston et le joint, provoquant une fuite d’huile.

Remplacement de la coupelle d’amortisseur

Il est recommandé de remplacer les coupelles d’amortisseur à chaque fois que les amortisseurs sont remplacés. La coupelle est un composant caoutchouc-métal conforme qui relie l’amortisseur à la carrosserie du véhicule. Elle empêche le transfert des forces de suspension, du bruit et des vibrations vers l’habitacle. Des coupelles usées réduisent le contact optimal avec la route, ce qui allonge les distances de freinage et compromet la tenue de route, car les systèmes de sécurité du véhicule, tels que les programmes de freinage antiblocage et de contrôle de la stabilité, ne fonctionnent parfaitement que si tous les composants de la suspension sont en parfait état.