En rassemblement automobile, regardez, car toucher peut coûter cher

Que vous soyez dans un salon de l’automobile (lorsque c’est autorisé) ou que vous admiriez une belle voiture ou supercar sur le bord de la route, il y a quelques règles simples à respecter.

Cela fait plus d’un an que le COVID-19 a frappé le monde, mettant fin aux événements en personne, y compris les salons de l’auto. Au fur et à mesure que les Français seront vaccinés, les restrictions concernant les rassemblements s’assoupliront peu à peu et, un jour, les salons de l’auto – des événements organisés, mais aussi des rencontres sur les parkings avec des propriétaires de voitures de collection / tuning qui se promènent avec leur véhicule – reviendront en force.

La logique veut que les gens, fatigués de regarder les murs de leur maison, voudront avec enthousiasme renouer avec une activité normale. Logiquement, ils ne seront pas non plus habitués à respecter l’étiquette et les règles lorsqu’il s’agira d’admirer des véhicules. Personne ne veut être cette personne, celle qui a fait tomber un vélo sur un garde-boue, qui a envoyé une poussette dans une porte ou qui a laissé son chien sauter sur un capot.

Que se passe-t-il alors ? Il faut compter entre 6 000 et 10 000 euros pour une peinture haut de gamme, et si c’est une peinture vraiment personnalisé et qu’une réparation ne peut pas être faite pour correspondre, vous devez peindre toute la voiture.

C’est vrai, si vous rayez, éraflez ou cabossez une voiture dans ce type de salon, ou de rassemblement de voiture, c’est vous qui devez payer. De telles situations sont tout à fait évitables si l’on garde à l’esprit certaines des règles non écrites essentielles pour assister à des rassemblement en intérieur ou en extérieur. Nous savons tous qu’il ne faut pas toucher, mais il faut aller plus loin pour réduire le risque de catastrophe.

N’apportez que ce dont vous avez besoin. Attachez votre vélo à un arbre, loin des voitures, et si vous venez avec un petit enfant en poussette, restez bien loin du véhicule, avec précaution. Ne vous appuyez sur rien. Ne posez pas votre main sur quoi que ce soit. Ne mettez pas de ketchup sur quoi que ce soit. Ne mettez pas le feu à quoi que ce soit.

« Ne pas toucher signifie ne pas toucher », a déclaré Paul Bourque, qui expose régulièrement des voitures de tuning. « Mais une grande, grande majorité des gens sont supers aux rassemblements de voitures. » Cependant, il y a eu cette fois où « un type a ouvert la porte et s’est assis au volant ».

Oui, il y a encore des gens qui donnent une mauvaise réputation à tous les exposants. C’est la raison pour laquelle M. Leger, qui expose plusieurs voitures personnalisées de grande valeur, entoure ses véhicules avec des cordes chaque fois que cela est possible.

Parfois, ce n’est pas possible, comme dans les expositions en plein air où il est ridicule d’entourer un véhicule, ce qui signifie que les propriétaires doivent être sur leurs gardes et que les visiteurs doivent comprendre ce qui est en jeu. « C’est une question de respect », a-t-il ajouté.

Alors, les spectateurs pourraient être plus prudents ? « Après ma famille, c’est mon deuxième amour ».

Alors, quand quelqu’un fonce avec une poussette dans une aile, les propriétaires peuvent s’énerver un peu.

D’un autre côté, M. Bourque est tout aussi agacé par les personnes qui apportent leur voiture aux expositions et se cachent ensuite.

« Ils s’assoient en rond sur des chaises de jardin en discutant entre eux et quand quelqu’un s’approche pour parler, c’est presque comme s’ils s’imposaient. Cela m’agace vraiment. Si vous êtes à un salon de l’automobile, montrez votre voiture », a-t-il déclaré. « Les salons de l’automobile sont un divertissement et vous faites partie de ce divertissement. »

Répondre aux questions, souvent les mêmes à plusieurs reprises, fait partie de ce que représente le fait d’emmener une voiture à un salon. « Si vous n’aimez pas faire ça, alors n’emmenez pas votre voiture ».

À l’inverse, Bourque affirme que les visiteurs et fans d’automobiles doivent faire attention à leurs manières et surveiller leur langue. « Un vrai fan ne juge pas les voitures des autres parce que même si vous n’êtes pas d’accord avec ce qui a été fait sur un véhicule, peu importe la marque, vous devez respecter le fait que c’est leur voiture et qu’elle a été restaurée, personnalisée comme ils le souhaitent avec les fonds disponibles », a déclaré Bourque.

« Vous savez, nous n’apportons pas de voitures aux expositions pour qu’elles soient jugées par des personnes qui n’ont pas fait le travail ou dépensé de l’argent pour elles », a-t-il ajouté. « Quand quelqu’un fait ça, je lui demande simplement où est sa voiture. »

C’est une question de respect, c’est vrai, et pas seulement pour les spectateurs.

M. Bourque s’empresse de souligner qu’il est important que les enfants viennent aux expositions pour voir l’histoire et s’intéresser à ce hobby. Et c’est aux propriétaires de voitures de contribuer à l’éducation. Mais il y a une part de responsabilité parentale.

« Je ne blâme pas un petit enfant pour la façon dont il se comporte en public ou à proximité d’une voiture de 100 000 euros. Je blâme les parents quand quelque chose ne va pas », a-t-il dit. « Les enfants ne sont que des enfants. Il faut leur rappeler constamment de ne pas toucher aux objets. C’est ce que font les enfants. Mais là ce n’est pas une affaire de chaussures sales sur le sol propre à la maison. Il n’y a pas de seconde chance. »

Mais de même qu’il suffit d’un rien pour gâcher votre journée, il suffit d’un rien pour en faire une bonne. Et, oui, la flatterie vous mènera partout.

« Une fois, un type est venu et a demandé s’il pouvait prendre une photo de la voiture. Quelques semaines plus tard, il est revenu avec un tatouage de la voiture sur le bras », raconte Bourque. « Il faut aimer ça. »

L’étiquette des salons automobiles

Cinq façons d’être courtois

Ce n’est pas vraiment très compliqué, tant que vous faites attention à vos manières.

  1. Ne touchez rien, même si le propriétaire du véhicule le fait.
  2. Amenez vos enfants, mais attention : vous pouvez regarder, mais pas toucher. Gardez un contact étroit. Même une petite rayure peut coûter cher. Les propriétaires de voitures doivent faire l’effort de discuter avec les enfants.
  3. Ne demandez jamais : « Combien coûte votre voiture ? » Demandez plutôt : « À peu près combien faudrait-il pour construire une voiture similaire ? »
  4. Si vous exposez votre véhicule, discutez avec les personnes qui passent au lieu de vous asseoir sur une chaise et de faire des mots croisés.
  5. Si quelqu’un prend une photo de votre voiture, soyez courtois et demandez-lui s’il en veut une avec le capot relevé. Et de temps en temps, pour vos vrais fans, demandez-leur s’ils veulent une photo d’eux au volant. Vous venez de gagner vos galons d’ambassadeur de la bonne volonté.