Cash, crédit ou leasing? Choisir le meilleur mode de paiement pour sa voiture

 

Avant d’acheter un véhicule, vous devez bien savoir comment vous allez le financer. En fait, il est préférable de connaître la façon dont vous aller l’acheter au moment où vous allez commencer à regarder sérieusement les annonces (si vous souhaitez acheter d’occasion) ou à vous rendre dans une concession automobile (si vous préférez acheter  une voiture neuve). À ce stade du processus d’achat, vous devez avoir dans votre tête une liste de modèles de voitures que vous êtes le plus susceptible d’acheter et d’une estimation de votre budget automobile. Si c’est le cas, il est alors temps de choisir votre mode de paiement.

Il existe trois types de paiement de base : au comptant, à crédit et via un leasing. Les deux premiers vous permettent d’acheter un véhicule, tandis que le dernier vous permet de le louer pour une certaine période (avec parfois une option d’achat). Bien que le choix entre A, B et C puisse sembler simple, il existe plusieurs nuances pour chaque option. Voici tout ce que vous devez savoir à leur sujet.

Achat de sa voiture à travers un crédit

Le financement via un crédit automobile est de loin l’option de paiement la plus populaire, car il permet d’emprunter l’argent nécessaire pour couvrir le prix total d’un véhicule. En choisissant cette option, vous remboursez lentement le montant plus les intérêts sur une base mensuelle.

La durée d’un financement typique est d’environ cinq ans ou 60 mois, mais on sait que certaines durent jusqu’à huit ans ou 96 mois. Plus la durée est longue, plus les mensualités sont faibles. Toutefois, une longue durée de financement équivaut également à un taux d’intérêt plus élevé et à une perte de valeur importante au moment où les paiements seront terminés. Cette dernière est connue sous le nom d’amortissement. Ainsi, si vous décidez de vendre le véhicule à un moment donné, ces facteurs peuvent réduire considérablement votre rendement potentiel.

Une voiture moyenne se déprécie d’environ 60 % de son coût initial au bout de cinq ans. Cela signifie qu’au moment où vous aurez fini de rembourser un prêt encore plus long, le véhicule ne vaudra plus qu’une fraction de son coût. Si vous essayez de vendre la voiture avant la fin du prêt, vous risquez de vous retrouver dans une situation appelée « fonds propres négatifs », c’est-à-dire que vous devrez payer plus que la valeur de la voiture. C’est le résultat direct d’une perte de valeur, ce qui signifie qu’un prêt plus long augmente le risque qu’il se produise.

Il y a deux endroits où l’acheteur d’une voiture peut obtenir un financement – auprès du concessionnaire où le véhicule est acheté ou d’une institution financière comme une banque ou une société de crédit. En optant pour le financement par le concessionnaire, vous pouvez bénéficier d’incitations connexes. Le financement à taux zéro est l’un d’entre eux, qui consiste en une offre d’exonération des intérêts pendant une certaine période. Toutefois, dans de nombreux cas, la proposition tend à entraîner des taux d’intérêt plus élevés par la suite.

L’obtention d’un prêt auprès d’un établissement financier peut présenter des avantages propres, tels que des taux d’intérêt plus bas et diverses caractéristiques pratiques, notamment la possibilité de vérifier l’état de votre paiement par le biais d’un compte existant. La plupart des prêteurs vous demanderont un acompte, qu’il s’agisse d’un concessionnaire ou d’une institution financière. Le montant minimum est généralement de 10 % du prix d’achat, mais vous pouvez l’augmenter si vous souhaitez que vos mensualités soient moins élevées ou que la durée de votre contrat soit plus courte. S’il en s’agit pas de votre première voiture, cela peut être la somme que vous avez récupéré  en revendant d’occasion votre précédent véhicule.

La meilleure façon de déterminer l’option de financement à crédit la plus viable est de comparer les offres des concessionnaires face à celles d’une ou plusieurs banque/société de crédit.

Acheter sa voiture comptant, cash

L’argent liquide ou le chèque de banque est le moyen de paiement le plus simple qu’une concession automobile ou qu’un autre particulier  puisse proposer, car il vous permet de payer le prix total immédiatement – comme on le ferait pour une télévision ou un pantalon. Le problème de ce mode de paiement est donc évident : si vous n’avez pas assez d’argent sur votre compte bancaire pour payer le véhicule, vous ne pouvez pas l’acheter.

Un concessionnaire peut vous faire une réduction lorsque vous achetez comptant, mais cela tend à se réduire comme les marques automobiles commencent à être plus rentables via leurs crédits proposés en interne à leurs clients.

Acheter son véhicule en leasing

Le crédit-bail est l’option de paiement la moins fréquente car il ne vous permet pas d’acheter directement la voiture, vous obligeant à la louer à la place. Le processus est en fait très similaire (d’un point de vue dépenses) au financement via un crédit, c’est-à-dire qu’il nécessite un acompte (ou dépôt), suivi de paiements mensuels jusqu’à la fin du contrat de location. Toutefois, contrairement à un prêt, se procurer sa voiture en leasing ne vous oblige pas à couvrir la totalité du prix. Les prêteurs vous demandent plutôt de couvrir le montant que le véhicule est susceptible de perdre en se dépréciant. Ainsi, si la durée de votre location est de trois ans et que le véhicule devrait valoir 40 % de sa valeur initiale à ce moment-là, votre dépôt et vos paiements mensuels devront couvrir 60 % du prix.

De ce fait, les paiements de location ont tendance à être inférieurs aux paiements du prêt, ce qui rend le leasing plus abordable. Vous n’avez pas non plus à devoir vendre votre véhicule une fois le bail terminé, puisqu’il vous suffit de rendre le véhicule au concessionnaire et de le remplacer par un neuf.

Autre avantage, la plupart des contrats de leasing comportent des assurances et la gestion de l’entretien de la voiture, vous n’aurez alors rien à dépenser de plus lorsque le jour de la révision arrive, c’est compris dans votre contrat de leasing.

Ces contrats de crédit-bail existent également en mode leasing avec option d’achat, qui vous permet d’avoir le choix en fin de contrat, moyennant une somme supplémentaire d’acheter le véhicule .

Le crédit-bail présente toutefois quelques inconvénients importants. L’un d’eux est le fait que la plupart des prêteurs ne vous laisseront pas conserver une voiture plus de trois ans, ce qui signifie que vous devez vous engager à la changer régulièrement. Un autre inconvénient qui peut vous faire perdre du temps est le kilométrage annuel limité, qui peut restreindre considérablement vos habitudes de conduite – et le dépassement de cette limite peut coûter cher.

Le leasing est par contre idéal pour les personnes qui veulent pouvoir changer un nouveau véhicule tous les deux ou trois ans. Si vous n’êtes pas d’accord avec les restrictions susmentionnées, le financement via un crédit peut être une meilleure option pour vous.

Comment faire son choix final

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de choisir une option de paiement. En fin de compte, votre choix devrait dépendre de votre budget et de vos préférences personnelles. Par exemple, si vous n’avez pas assez d’argent pour vous permettre un achat au comptant, vous devriez opter pour un financement ou un leasing. Si, en plus, vous souhaitez posséder un véhicule, le financement est clairement votre meilleure option. En revanche, si vous pouvez bénéficier de mensualités moins élevées, sans vous soucier de tout ce qui est entretient, il peut être préférable de recourir à un contrat de leasing.

Que faire ensuite, une fois le choix fait ?

Une fois que vous avez choisi votre mode de paiement, testez les véhicules de votre liste de préférence et obtenez des devis auprès des concessionnaires ou des particuliers vendant d’occasion leur ancien véhicule. Ensuite, choisissez votre voiture et rendez-vous chez le concessionnaire approprié pour négocier son prix, en passant ou non par votre banque/société de crédit si vous choisissez ce mode de financement .