Comment stationner sa voiture à Paris ?

Rares sont les touristes ou autres personnes hors région venant sur Paris en voiture, mais ceux qui s’y aventurent entrent en concurrence directe avec … les parisiens pour qui il devient chaque année plus compliqué de garer leurs véhicules en ville. Que vous habitiez Paris, sa banlieue, que vous y passiez quelques jour pour découvrir la ville en suivant les conseils de Léa, ici, pour affaires ou simplement pour rendre visite à des proches, découvrons tout de suite quelles sont les solutions de stationnement qu’il existe à Paris, qui vous éviteront de perdre vos temps à tourner à la recherche d’une place de parking ou de devoir aller à l’une des fourrières de la ville pour récupérer votre véhicule si vous vous êtes mal garés.

Le stationnement dans la rue

Comme vous l’avez sûrement deviné à travers l’intro de cet article, le stationnement le long de la chaussée est de plus en plus limité et donc les places valent cher côté prix et rareté. En tant que parisien, vous pouvez obtenir un droit de stationnement « résident » qui vous permet d’avoir un tarif plus bas aux horodateurs mais il faudra toujours devoir trouver une place. Le stationnement sera limité à 6h maximum en journée sur une place de parking et 2h sur la voie publique, et vous pouvez payer à l’horodateur ou via votre smartphone. Ce stationnement est payant de 9h à 20h du lundi au samedi hors jours férié.

Garer sa voiture dans un parking souterrain public

A Paris, sur les conseils même de la ville, en tant que visiteur il est plus rentable de se garer dans un parking souterrain à partir de 2h de stationnement (et de 4h en zone périphérique – 12 au 20ème arrondissement-) par rapport à un stationnement payant en surface, et c’est également une solution qui vous offrira un gain de temps. Ces parkings sont surveillés et proposent également des forfaits à la journée, au week-end ou à la semaine. Toutefois, comme les places sur la voie publique, il est possible que ces parkings soient complets selon votre heure d’arrivée ou si un  événement, un site touristique sont dans les alentours.

Réserver une place dans un parking souterrain

Contrairement aux parkings souterrains classique, vous pouvez également trouver des parking souterrains proposé par diverses entreprises, comme Interparking proposant une réservation de votre place à l’avance. Vous pouvez alors planifier vos déplacement en étant sûr qu’il vous reste une place de libre. Votre place étant réservée pour une durée définie, vous pouvez même entrer et sortir du parking à plusieurs reprises, si vous avez besoin de vous rendre dans des endroits non desservis par les transports en communs (ou pour toute autre raison) sans avoir à repasser à la caisse et surtout en étant assuré de toujours avoir une place tout du long de votre réservation.

À lire aussi  Quelques conseils pour vendre plus facilement votre voiture

Louer ou acheter une place de parking en ville

Tous les parisiens ne sont pas motorisés, et de nombreux immeubles ont des parkings privés (souterrains ou non) rattachés aux appartements. Certains particuliers louent leurs places en direct ou via des services de locations de place de parking, que ce soit pour du long ou court terme, cela peut vous intéresser.

Certains parisiens ayant complètement abandonné l’utilisation d’un véhicule dans leur vie de tous les jours, vous pouvez également trouver des places de parking ou des box souterrains à la vente dans les agences immobilières ou sur les sites de petites annonces.

Veuillez garder en tête que les parkings souterrains parisiens sont assez étroits, et qu’il est un art de s’y déplacer et de s’y garer.

Stationner dans le parking de votre hôtel

Certains hôtels à Paris ont un parking à disposition de leurs clients, c’est plus rare, mais cela existe, vous pourrez alors y laisser votre véhicule le temps de vos visites ou de vos rendez-vous professionnels.

Stationner hors de Paris

Venir à Paris en voiture, sans se garer directement à Paris est également possible, en stationnant gratuitement son véhicule en-dehors de la ville ou de façon payante dans un parking relais plus excentré et en rejoignant le centre en RER ou Métro.

En conclusion, la politique de la ville visant à réduire le stationnement en surface afin de limiter la circulation pour diminuer la pollution, fluidifier le trafic des transports en commun en surface et également rendre les déplacements piétons plus agréables est ce qu’elle est et l’objectif est louable, toutefois il reste encore de nombreuses solutions de stationnement en ville.