5 conseils à appliquer lorsque l’on ressort sa voiture d’un hivernage dans le garage

Les propriétaires de voitures de collection ou de loisir (ou ayant tout simplement plusieurs véhicules) profitent souvent de l’hiver pour stocker leurs véhicules à l’intérieur de leur garage afin d’utiliser la voiture la plus pratique et confortable pour la conduite hivernale (vous verrez rarement un cabriolet en plein hiver, même avec la capote fermée). Mais dès que le printemps pointe le bout de son nez, ces derniers ont hâte de ressortir leur voiture de loisir afin de la conduire à nouveau.

Néanmoins, pour ces voitures qui ont été entreposées pendant une période prolongée, certaines précautions doivent être prises avant leur premier démarrage après ce long hivernage.

Voici une petite liste de contrôle pour préparer votre voiture pour la saison de conduite. Ces conseils s’appliquent à tous les véhicules stockés pendant une certaine période sans conduite … que ce soit durant l’hiver ou non.

  1. Inspecter la batterie

L’élément le plus important à vérifier est l’état de la batterie de la voiture. J’espère que vous avez branché votre batterie sur un mainteneur pendant la période de stockage? (Un mainteneur de batterie est souvent une option des chargeurs de batterie permettant de garder la charge optimale de votre batterie pendant que vous ne l’utilisez pas sur votre voiture). Vérifier l’état de charge pour valider que la batterie est complètement chargée. Sinon, branchez-la à un chargeur, bien que l’intégrité et la durée de vie de la batterie soient probablement compromises si elle s’est complètement vidée. N’essayez pas de démarrer avec une batterie à moitié déchargée un véhicule entreposé pendant un certain temps. Et n’utilisez pas un booster. Il n’y a rien de pire que de démarrer pour la première fois avec une batterie faible le moteur d’une voiture n’ayant pas roulé depuis longtemps.

Lors du raccordement de la batterie, vérifiez que les câbles et les bornes ne sont pas corrodés / oxydés et nettoyez-les si nécessaire. Certaines voitures modernes nécessitent que la batterie reste connectée en permanence pour conserver la mémoire de l’ordinateur de bord. Dans ce cas, un mainteneur de batterie doit toujours être utilisé pendant le stockage, qu’il soit hivernal ou non.

  1. Tester l’huile moteur

Tirez sur la jauge pour vérifier si le moteur contient suffisamment d’huile et ajoutez-en si nécessaire. Cette huile est maintenant vieille et devrait être changée le plus tôt possible, même si vous l’avez changée juste avant le stockage. Ne sautez pas cette étape. Une huile neuve est une assurance non négligeable pour la santé de votre moteur.

  1. Examiner les autres fluides

Vérifiez les niveaux des différents liquides: celui de système de refroidissement, de la direction assistée, des freins et du carburant.

Avez-vous versé un additif stabilisateur de carburant dans votre réservoir avant la mise au vert de votre automobile dans votre garage ? Sinon, ajoutez un octane booster (additif pour moteurs à essence augmentant l’indice d’octane) afin d’obtenir une essence avec un indice d’octane un peu plus élevé dans le réservoir. Un vieux carburant pourra rendre le moteur inutilisable. C’est pourquoi il est conseillé d’ajouter un stabilisateur de carburant avant de ranger votre voiture au garage pendant une longue période.

  1. Effectuer une vérification visuelle

Recherchez dans le compartiment moteur et sous la voiture des potentielles traces de fuites de liquide. Jetez un œil aux fils électriques et aux différents flexibles, à la recherche de fissures et de détérioration. Utilisez un tournevis / une clé sur les différents colliers qui maintiennent le système d’alimentation en carburant pour vous assurer qu’ils sont bien serrés. Rechercher également des signes de visiteurs indésirables comme des souris, connues pour mâcher des fils électriques. Le but est d’effectuer un contrôle visuel approfondi des composants mécaniques principaux avant de démarrer la voiture pour la première fois pour cette nouvelle saison.

  1. Vérifier les pneus

Vérifiez la pression des pneus et corrigez-la si nécessaire pour atteindre l’indice de pression suggéré par le constructeur (information que vous pouvez retrouver indiqué par exemple sur un autocollant au niveau de l’intérieur de la portière ou de la trappe à carburant. Rechercher des éventuelles fissures ou renflements dans le caoutchouc du pneu qui pourraient indiquer un vieillissement.

  1. Autres éléments

Examinez les freins pour vous assurer que les plaquettes sont assez neuves.

Examinez les composants de la suspension et tirez sur les bras de suspension et les biellettes pour vérifier qu’il n’y a pas de jeu excessif.

Vérifiez le pot d’échappement et n’oubliez pas d’en retirer la laine d’acier ou de tout ce que vous utilisez pour empêcher les rongeurs d’y entrer.

  1. Et après ?

Maintenant que vous avez parcourru cette checklist et fait le nécessaire pour vous assurer que votre véhicule entreposé est prêt à rouler, mettez la clé dans le contact et démarrez-la. Attendez-vous à ce que le moteur tourne mal au début, car il faut plusieurs minutes pour que le carburant circule complètement jusqu’à ce qu’il tourne calmement au rallenti. Laissez alors le moteur tourner au ralenti jusqu’à ce qu’il arrive à sa température de fonctionnement avant de prendre la route. Roulez doucement au début. Rappelez-vous que cette voiture n’a pas été conduite depuis des mois, ne vous pressez donc pas trop lors de cette première sortie.

La liste de contrôle ci-dessus peut sembler excessive, mais il est important de vous assurer que votre voiture est prête pour la saison à venir. On ne souhaite jamais être déçu par un problème mécanique résultant de l’oubli d’un détail important lorsqu’on se prépare à sortir un véhicule d’un arrêt prolongé.

Sur ce … bonne route et profitez bien !